lundi 17 septembre 2018

Infiltration

Depuis février dernier, ce blog était un peu absent, non pas que nous ne sortions plus mais beaucoup de changements dans notre vie nous occupaient trop pour prendre le temps de poser nos aventures sur la toile.

Nous avons vécu plusieurs soirées au Taken où la Miss a découvert de nouvelles choses sur elle, son corps, son rapport au libertinage, une autre soirée découverte au Liberty Station près de Nantes, nous essaierons d'ailleurs un jour de publier un billet sur ce club, puisqu'il vaut le détour.
Mais ce billet nous semblait important du fait qu'il est la suite directe du précédent baptisé "exfiltration" où nous avions croisé une connaissance nommée "Shirley" dans notre club préféré de l'Île St Louis.

Nous revenons de vacances, notre été a été chamboulé par de multiples événements dans notre vie professionnelle et personnelle. Nous n'avons pris qu'une petite semaine et nous avons besoin de décompresser un peu plus. L'occasion pour nous d'aller fêter l'anniversaire d'Alain, le gérant du Taken lors de leur soirée spéciale.

Nous passons donc notre première partie de soirée comme d'habitude dans notre restaurant préféré de l'Île St Louis et nous terminons notre délicieux repas pour arriver vers 23h30 dans notre club fétiche.

L'accueil tout sourire de Julie nous réchauffe déjà le coeur avec les nuits de septembre qui se refroidissent. Puis comme d'habitude, passage à l'accueil pour une petite bise à Isa pendant que la miss part se changer pour mettre une tenue plus... indécente.

Soudain, j'ai un pressentiment, je ne sais pas pourquoi, plusieurs fois évidemment qu'on parle de Shirley, de la peur de la recroiser mais ça n'est jamais arrivé sur les deux trois sorties suivantes, même si une de nos sorties avait été annulée et qu'on avait su ensuite qu'elle y était ce soir là. Mais là, je demande à Isa si notre "copine" est là... et elle lève la tête, réfléchit, et me dit un "oui" en ayant un doute, sans en avoir un en fait... elle me dit "Shirley, c'est ça?" je réponds oui, et elle regarde dans son listing: Oui, c'est ça "Shirley et Dino"... (bon, vous m'excuserez ce choix de prénom pour son mari, changé évidemment, mais c'était tellement drôle à faire.) Ce prénom de Dino (j'essaierai de ne plus trop l'employer, une fois ça va mais ensuite, ça perd de son charme) je le connais bien mais ce n'est pas son prénom, c'est celui de son fils. Bizarre qu'il ne donne pas son prénom alors que sa femme donne le sien. Je le fais remarquer à Isa avec Malice. Elle me dit "si tu savais"... Alain m'avait même dit une fois que certains arrivaient et donnaient "Rox et Rouky" sur leur fiche. Certains veulent un anonymat complet visiblement.

L'histoire se répète et je file donc (avec moins de pression cette fois puisqu'ils sont déjà descendus donc pas vraiment de chance de se croiser directement.) vers la salle de bains du haut pour prévenir ma moitié. Et là, rebelote, le stress revient. On s'est souvent dit que forcément, ce moment arrivera. Elle réfléchit, je lui réponds que là elle a l'avantage parce qu'elle sait déjà qu'elle est là. Elle hésite aussi vu sa tenue, une robe évasée mais courte avec une paire de bas visibles et escarpins dorés.
Après quelques minutes, le verdict tombe: nous ferons face à l'orage.

Nous revenons auprès d'Isa, elle nous raconte qu'il lui arrive la même chose lorsqu'elle croise des clients en club, ça l'empêche de faire quoi que ce soit également, mais ça ne l'empêche pas de passer une bonne soirée et que de toute manière, Shirley et son mari reste le plus souvent au bar et ne font pas grand chose à côté. (Même si ça ne nous rassure qu'à moitié.)

Nous descendons donc dans l'antre du Taken, moi d'abord vu le stress de la Miss. Nous ne la voyons pas devant le bar, le stress descend doucement. Je m'approche du bar et commande notre bouteille habituelle, et je vois un homme boire un cocktail. Je reconnais directement le mari de Shirley, bizarrement il me fixe aussi. M'a-t-il reconnu? Shirley lui a-t-elle montré ma photo? L'inconscient travaille dans ce cas là. Mais non, visiblement, il fait juste preuve de curiosité. Heureusement, Shirley est derrière le pilier et ne peut nous voir. La miss se penche et la voit. Bon, ben il va falloir faire avec une soirée pas comme les autres. Le barman nous propose de nous installer tout au fond du club à côté de la piste de danse, ce qui nous va très bien vu que c'est à l'opposé complet de nos invités surprise.

Nous commençons donc à boire notre champagne. D'ordinaire, nous adorons danser, mais là, personne sur la piste à part deux trois personnes, elle est vide et comme Shirley est bien dans l'axe, aucune chance de passer inaperçu. On se rend compte qu'en fait, c'est impossible de passer une bonne soirée sans aller la voir. La miss décide d'aller lui parler. Elle passe le long du couloir qui mène aux toilettes, elle est à 1m50 d'elle, mais accaparée par tout un public qui discute avec le couple, Shirley ne la voit même pas, et difficile d'aller l'interrompre. Bref... on va attendre.

Nous attendons donc un peu, la piste se remplit et nous voyons que nous pouvons danser près du DJ sans être embêtés. Visiblement, Shirley et Dino ne dansent pas et c'est tant mieux pour nous... nous nous amusons donc pas mal, puis vient le moment de fêter l'anniversaire d'Alain, que nous avons quand même vu en privé avant, parce que le monde nous empêche d'approcher, et croiser Shirley en pleine célébration n'est pas forcément le must non plus. Nous restons donc en retrait au niveau de la piste. Puis nous allons nous rasseoir.

Un peu plus tard, nous décidons de faire un petit tour dans les coins câlins. La pénombre aide grandement à l'anonymat dans ce genre de lieux. Quelques couples commencent déjà à coquiner, dont deux couples sur le lit à baldaquin qui entament une partie à quatre centrée sur l'une des femmes, et c'est particulièrement sexy de les voir. Nous faisons le tour et nous dirigeons vers le fond. Quatre cinq couples "s'affairent" et nous croyons, puis sommes sûrs de voir Shirley "s'occuper" de son mari. C'est un sentiment extrêmement bizarre de voir quelqu'un que l'on connaît verticalement dans une toute autre position. Elle ne nous voit pas. Shirley est une femme à la plastique assez parfaite, la Miss ne me contredira pas, mais n'a pas l'air plus à l'aise que ça dans ces coins. Isa semble avoir raison, ils ne doivent pas souvent se mélanger ou s'échanger.

Nous nous éclipsons et revenons danser puis continuer notre bouteille. Lors de notre deuxième virée dans les coins, nous ne les voyons plus, ni lors de notre retour au bar. C'est la Miss qui la verra dans le fumoir en compagnie de son mari et de comparses.

Nous dansons un peu plus (oui, nous aimons beaucoup.) et la piste est assez remplie mais moins qu'en début de soirée. Deux femmes à la plastique parfaite se cherchent autour de la barre de Pole Dance, l'une d'elle est même une experte et dévoile un spectacle assez technique. C'est vraiment très joli à voir. Puis nous revoyons Shirley dans l'axe et le regard a changé, il est bizarrement moins souriant, et la Miss me dit: "bon, ben ça y est, là elle m'a vue, on s'est croisés du regard". Le regard que je viens de voir d'elle est confirmé. Mais est-elle sûre que c'est bien nous qu'elle a vus, ou juste une impression de nous voir, c'est toujours le problème dans ces endroits nocturnes. (Surtout après quelques verres d'alcool en plus, ils ont la réputation d'être assez fêtards et pas que dans les clubs.)

Elle ne vient pas vers nous, nous nous rasseyons un moment avant de repartir dans les coins qui sont plus calmes, nous pensons qu'elle n'y reviendra pas et décidons d'y rester. Nous voyons un homme sur un canapé à gauche faire un cunnilingus à sa femme, qui prend visiblement beaucoup de plaisir. Je m'assois à côté pour lui caresser le sein qu'elle n'ose dissimuler, il suffira de 5 secondes pour la voir partir dans des spasmes incontrôlables. Elle vient d'avoir un orgasme. Est-ce que ma main aura suffi à la faire partir de l'autre côté. Mon Ego aura tendance à le penser, mais restons réalistes, j'arrivais peut-être un peu tard aussi. Ma réflexion aura fait sourire la Miss, en tout cas. Nous partons dans le coin du fond. Le couple en question nous rejoint et s'installe à côté. La Miss, même si lors de nos dernières sorties avait laissé quelques couples jouer avec nous, se sent très fatiguée ce soir et n'a pas envie d'avoir à dire "non". Elle me demande donc de l'attacher à la croix pour lui donner quelques coups de martinet. Petit subterfuge pour, diplomatiquement, nous éloigner un peu d'eux. Ils respectent notre décision et la dame fait aussi vite jouir son homme que lui juste avant. Ils sont efficaces.

Après quelques coups de martinet qui réveilleront ma moitié, nous finissons seuls sur le lit, les coins se vidant vraiment mis à part le lit à baldaquin où deux ou trois couples s'ébattent.

En repartant, nous ne croiserons plus Shirley qui était retournée dans le fumoir.

Nous repartons du club en remerciant Isa et toute l'équipe.

Le lendemain, je fais exprès de partager les plats que nous avons mangés dans le restaurant proche du club. Et ça ne loupe pas, la première personne qui "like" mon mur Facebook est Shirley. Coïncidence, ou non? Ce qui est certain, c'est que la Miss ne veut pas revivre ça. Nous nous sommes interdits de nous promener librement dans ce club, rien que pour cette raison. Nous qui aimons flâner, aller chercher quelques sucreries, etc.. elle a donc décidé de lui parler avant d'y retourner pour ne plus avoir à affronter ces surprises. Nous n'avons pas forcément envie de la voir coquiner alors que nous travaillons parfois avec. Le but est de s'avertir mutuellement de nos sorties. Suite au prochain numéro.

Et vous, comment gèreriez-vous cette situation assez particulière?

A très bientôt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire